HISTORIQUE

1784 : Création de l’Association par Madame de Fougeret. L’association a alors pour but d’éviter l’abandon des enfants par les mères se trouvant dans un état de grande pauvreté et de réduire la mortalité des nourrissons.
La Reine Marie Antoinette en assure la présidence en 1788.
Pendant la Révolution, l’association poursuit son œuvre, soutenue par l’Assemblée Nationale (décret d’attribution de subvention en 1791).
A partir de 1801, après les troubles révolutionnaires, son travail reprend de façon plus organisée. Son essor ne cesse de croître tout au long du XIX siècle sous les présidences de la Reine Marie-Amélie, de l’Impératrice Eugénie, avec la création d’une filiale « l’Œuvre des berceaux » et l’ouverture de plusieurs « Société Maternelle » dans une quarantaine de villes de France.

1900 : Création de 58 centres de PMI (Protection Maternelle Infantile) à Paris et en banlieue, repris en 1950 par les services sociaux de l’État.

Entre 1920 et 1930 : L’Association ouvre des maisons de soins et d’accueil pour les enfants tuberculeux, lesquelles resteront en fonction jusqu’en 1950-1955.

1952 : Ouverture du Centre de Cardiologie des Côtes aux Loges en Josas (78) pour accueillir les premiers enfants opérés à cœur ouvert et les enfants atteints de rhumatismes articulaires aigus. Cet établissement compte 60 lits.

1994 : Création de « Charité Maternelle-Solensi » en partenariat avec SOLENSI (Solidarité Enfant Sida). L’objet de cet établissement ouvert dans le XIVème arrondissement de Paris est d’accueillir les familles atteintes par le VIH, y compris leurs enfants dans des crèches spécialisées.

2004 : Reprise des activités du centre du XIVème par La Charité Maternelle suite au retrait de SOLENSI. Le lieu devient un centre de distribution de lait et couches pour les familles démunies sans domicile fixe. Le centre accueille jusqu’en 2015 environ 250 familles démunies par semaine.

2015 : Fermeture définitive du centre de distribution de lait et couches du XIVème et recentrage de l’association Charité Maternelle sur son activité médicale au Centre des Côtes.